Huiles Sur Toile

Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633

Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633
Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633
Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633
Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633
Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633
Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633
Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633
Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633
Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633
Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633
Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633
Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633

Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633   Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633
PORTRAIT OFFICIER ARMEE FRANCAISE INFANTERIE 1870 HUILE SUR TOILE CADRE A633. Cette huile sur toile vendue non restauré reste dans un état propre vous noterez quelques taches et traces sur la peinture, la toile ne comporte pas de trous. Elle représente probablement d'après la tunique et le képi un colonel du 47 ème régiment d'infanterie à identifier à situer vers 1870. Vous pouvez apprécier la qualité et la finesse de la peinture.

Le cadre a une belle dorure avec des manques visibles aux coins et un + important en haut a droite. Merci de bien détailler les photos.

Les photos font partie intégrante de la description. Prince de Savoie-Carignan Thomas François.

Prince de Carignan Emmanuel Philibert de Savoie Carignan. Comte de Soissons, Louis-Thomas de Savoie. Comte de Cucé de Boisgelin.

Historique des garnisons, combats et batailles du. Le Prince Thomas de Savoie Carignan accepte en 1642.

De rejoindre le camp des Français. En 1658 le Roi Louis XIV regroupe ses régiments et décide de réunir le Régiment de Carignan et celui de Salière, du fait que ces deux régiments étaient chargés de la protection du Roi et avaient donc même vocation. En 1659 il devient alors Régiment français de Carignan Salière. Le Régiment de monsieur de Salières était un régiment de Mousquetaires qui devient par la suite Régiment de Soissons.

C'était donc bien un Régiment de valeur, apprécié par le Roi, complété par d'autres compagnies de plusieurs autres régiments qui fut envoyé en Nouvelle France. Retour du régiment, peu de compagnies rentrent en France, ce qui laisse à penser au Roi que seulement l'équivalent d'environ 2 compagnies du régiment de Carignan-Salières rejoignent leur unité, le reste retournant dans leur régiment d'origine.

Plusieurs compagnies reformées reviendront en Nouvelle France, en 1670, quelques-unes sous le nom du régiment, d'autres sous l'appellation de leur régiment d'origine, voire en compagnie Franche de la Marine. Il participe à toutes les guerres de Louis XIV.

Ainsi qu'à la guerre d'Indépendance de l'Amérique. Un détachement envoyé en Amérique (1781). Le régiment est à Givet (1791). Guerres de la Révolution et de l'Empire.

Le régiment reçoit le drapeau tricolore (1792). En 1792, où les régiments furent désignés définitivement par des numéros. Chacun prit le numéro qui lui avait été donné au dernier classement général fait en 1776.

De Ligne il est présent à la bataille de Fleurus 1794, puis il est intégré à l'armée du Rhin et Moselle (1796) et en 1799 il est une des unités de l'armée des Alpes. De 1808 à 1814 il prend part à la guerre d'Espagne, et reçoit du maréchal Bessières une épée d'honneur. Insigne de béret d'infanterie. 1796 : armée du Rhin et Moselle.

1807 : Corps d'observation de la Gironde. 1814 : Guerre d'indépendance espagnole. Dissous en 1815, il est reconstitué en 1830 et participe à la conquête de l'Algérie de 1835 à 1839.

1830 : Une ordonnance du 18 septembre créé le. Bataillon et porte le régiment, complet, à 3 000 hommes. Le 15 octobre 1837, au cours de l'assaut de Constantine, après l'explosion qui se produit causant "La Brêche", le colonel Combes du. De Ligne se jette devant les soldats qui reculent, fait battre la charge et franchit la "Brêche" à leur tête. Atteint de 3 balles, il continue à marcher en tête de sa troupe dans les ruelles de Constantine.

Ses forces l'abandonnant, il se retire lentement et regagne la "Brêche" afin de rendre compte au général en chef de la prise de la ville. Il termine son rapport par ces mots: Ceux qui ne sont pas blessés à mort auront à se réjouir d'un aussi beau succès.

Pour moi je suis heureux d'avoir pu encore, à ma dernière heure, faire quelque chose pour le Roy et pour la Patrie" Il succombe de ses blessures le lendemain et fut inhumé en face de la "Brêche, théâtre de sa gloire. Une rue de Constantine porta le nom, jusqu'à l'indépendance de l'Algérie, de Rue du. De 1855 à 1856, il participe au siège de Sébastopol.

Et à la bataille de Tratkir. Par décret du 2 mai 1859 le. Régiment d'infanterie fourni 1 compagnie pour former le 102e régiment d'infanterie de ligne.

Il dépose les armes après la capitulation de Napoléon III. Bataillon est envoyé en Tunisie.

Régiment d'infanterie et son porte-drapeau, le servannais Alexandre Miniac, durant la Grande Guerre. Le 21 août, vers Charleroi.

Du 5 au 13 septembre, participe à la première bataille de la Marne. Octobre, Course à la mer. Du 4 au 10 octobre, combats au sud d'Arras.

De mai à juillet dans l'Artois. De septembre à novembre, en Champagne. De janvier à juin vers Argonne. De septembre à octobre, bataille de la Somme. Dans le fortin de Chilly et Chaules.

Alexandre Miniac en uniforme du. De janvier à février, dans la Somme. D'avril à mai, dans la Marne. D'août à octobre à Verdun. À la côte du Poivre et à la cote 344. De janvier à mai, à Verdun. Vers Les Chambrettes, bois le Chaume et des Caurières. De mai à juin, à Ronchères (Aisne). En juillet, dans la Marne. En septembre dans les Vosges. Vers le Col de la Chapelotte. Le 15 octobre 1918 il pénètre en Alsace. Il apprend à Frizon la signature de l'armistice. Finit la guerre à Strasbourg le 22 novembre 1918, après un début à Charleroi.

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Formé le 9 septembre 1939. Sous les ordres du lieutenant-colonel Binet puis commandant Perier puis lieutenant-colonel de la Vernette, il appartient à la. Région Militaire, Centre Mobilisateur d'infanterie; réserve A type NE; il est mis sur pied par le CMI 44 Saint-Malo.

De 1945 à nos jours. Régiment d'infanterie est recréé et devient le. Bataillon d'infanterie - unité de rappelés.

Il rejoint Barika dans le secteur de Batna; En 1956. Il est transféré à El Kantara et installe le PC à lhôtel Bertrand dans les gorges et devient le "quartier nord", ZSC. La troupe se répartit dans les PK de surveillance de la voie ferrée Biskra - Batna par où transitent, outre les trains de voyageurs et de marchandises, les trains de pétrole brut. Secondé par un peloton cynophile stationné à la gare d'El Kantara, ne nombreuses mines seront neutralisées, néanmoins de nombreux convois ferroviaires seront victimes de ces mines à l'exception des.....

Et par décision du général Boucher de Crèvecur commandant la. Compagnie occupe Beni Ferrah, abandonné depuis 1954. Compagnie stationne à Djémorah où elle remplace une unité de tirailleurs algériens. Le commando de chasse restera stationné à El Outaya sur la RN Biskra - Batna.

Les chefs de bataillon ayant commandé l'unité en Algérie furent. De 1956 à 1962 le bataillon aura 43 morts et 78 blessés. À la veille du cessez-le-feu (19/03/1962), 5 soldats seront assassinés au PK 159 près d'El Kantara par 3 déserteurs algériens. Dès le 19 mars 1962 les PK 121, 131, 136, 139, 159, 169, 185, 193 de surveillance de la voie ferrée sont supprimés et le PK 123 - "col des juifs" le sera le 27 mars. Les 5 soldats littéralement "égorgés et mutilés " sont le Sergent Pireaux André, le.

Dayriat André, 2° cl Touboul Maurice Prosper, 2° cl Bernard Roger et le 2° cl. À cause de la trahison des 3 éléments F. A de la garnison qui ont déserté.

Il y eut deux rescapés. En mai les 11 mulets du bataillon et les 23 chiens du. Peloton cynophile sont reversés respectivement aux centres vétérinaires de Saint-Arnaud et Compiègne. Le bataillon embarquera à Bône et sera dissous au camp de Sissonne.

Il porte, brodées en lettres d'or, les inscriptions. Il a le droit au port de la fourragère. Bataillon d'Infanterie gardera les décorations et insigne du.

Il sera le dépositaire du drapeau jusqu'à sa dissolution en 1962. Le drapeau faisant partie des "collections" est déposé au Fort de Vincennes. Personnalités ayant servi au sein du régiment. Victurnien Bonaventure de Rochechouart de Mortemart. Dans le régiment de Lorraine.

Dont le frère aîné était mestre-de-camp. Je reste à votre disposition pour toutes questions. Le meilleur allié de la vente par correspondance reste le dialogue, pour toutes questions pendant une vente mais aussi pour toutes interrogations pendant vos achats.

Je répondrais volontiers à toutes vos questions, n'hésitez pas. N'oubliez pas de m'ajouter à votre liste de favoris. Comme vous pouvez le constater dans nos évaluations, nous prenons le plus grand soin dans la confection de nos colis emballage très consciencieux avec plusieurs couches de protection: bulles, cartons.......

Les frais d'expédition comprennent les frais d'acheminement et le packaging nous permettant de vous garantir la sécurité de l'objet jusqu'à la réception. L'item "PORTRAIT COLONEL ARMEE FRANCAISE 47 EME REGIMENT INFANTERIE 1870 HUILE A633" est en vente depuis le vendredi 6 avril 2018. Il est dans la catégorie "Art, antiquités\Art du XIXe et avant\Peintures, émaux".

Le vendeur est "mayawallis" et est localisé à/en Nantes. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • Type: Huile
  • Caractéristiques: A restaurer
  • Genre: Réalisme
  • Thème: Portrait, Autoportrait

Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633   Portrait Colonel Armee Francaise 47 Eme Regiment Infanterie 1870 Huile A633