Huiles Sur Toile

Henri d'Anty (1910-1998) huile sur toile Les pêcheurs au port 60 x 73 cm

Henri d'Anty (1910-1998) huile sur toile Les pêcheurs au port 60 x 73 cm
Henri d'Anty (1910-1998) huile sur toile Les pêcheurs au port 60 x 73 cm

Henri d'Anty (1910-1998) huile sur toile Les pêcheurs au port 60 x 73 cm   Henri d'Anty (1910-1998) huile sur toile Les pêcheurs au port 60 x 73 cm
60 x 73 cm - Signé en bas à droite contresigné au dos - Provenance achat à l'artiste. Henri DAnty est né le 8 Septembre 1910 à Belleville France. Décédé à 4 Décembre 1998. Formé à l'Académie de la Grande Chaumière et l'Académie Julian de Paris. Peintre de l'école de Paris.

(Peintre de l'Ecole de Paris et Peintres Témoins de leur Temps) Il a participé à de nombreuses expositions et a été récompensé de nombreux prix pour son travail en France et à l'étranger. D'Anty est un artiste d'une rare sensibilité qui a exploité toutes les harmonies de sa palette de couleurs. Il restera dans lhistoire de lart un coloriste de grand talent. On peut dire que son travail est fait de spontanéité et d'émotions successives qui sont profondément intimes et sincères.

Pour comprendre son uvre et mieux apprécier le charme et de l'envergure de sa création, il est utile de rappeler quelques-unes des phases de sa vie. D'Anty est né à Belleville un des quartiers populaires de Paris, avec ses petites rues en pente et ses escaliers quil retrouvera à Montmartre par la suite lorsquil installera son atelier dans un des lieux qui avait été occupé auparavant par Picasso. Ensuite, il a déménagé à Saint Maurice, où il est venu sous le charme des bords de la Marne et ses guinguettes, les lourdes barges fluviales et la serrure avec sa grande masse sombre, qui ont tous fait leurs impressions, comme l'a fait une visite ultérieure dans le nord de la France, bien avant qu'il pensait sérieusement à la peinture.

Mais dans les deux yeux et de l'esprit, il a été stocke déjà des visions et des émotions secrètes. Ce sont les premières impressions qui laissent la marque la plus profonde sur la conscience d'un enfant, encore dans toute sa fraîcheur.

Plus tard, on se souvient, et il est des souvenirs, faites poétique par leur distance dans le temps, qui inspirent et dirigent la vocation d'un homme. Le destin joue aussi son rôle, sous la forme de rencontres fortuites.

Le jeune Henry D'Anty arrivé de rencontrer un vieil homme qui dessinait, en plein air, et par la suite, un sculpteur qui a donné des leçons de dessin. Il regarda l'ancien, avec un intérêt croissant, et a suivi l'enseignement de ce dernier. Il aurait difficilement pu être plus heureux. Qui peut enseigner le dessin mieux que les sculpteurs?

Et en conséquence, d'Anty encore qu'un garçon était en train de devenir un artiste. Passionné de dessin, il montrait déjà des capacités inhabituelles, et peut-être même des signes de talent exceptionnel. Ainsi, comme un début, d'Anty lui-même appliqué énergiquement à travailler en noir et blanc, ne pensant qu'à dessin. Puis, lors d'un séjour en Bretagne, il a découvert une toute nouvelle prise de conscience de couleurs, ou plutôt des couleurs de l'enchanteur, des teintes subtiles qui composent les atmosphères variées de la scène bretonne. Et ce fut le point tournant.

Il céda; il se livra à l'charme envoûtant; il est devenu un peintre. Cette sensibilité à la beauté, cette obéissance à la voix de l'inspiration, le printemps des qualités essentielles du tempérament de d'Anty: la sensibilité, la délicatesse des sentiments. Nous lisons une fois une de ses lettres à sa mère, une charmante lettre, écrite à l'âge de treize ans environ, dans laquelle la tendresse la plus émouvante est accompagné par l'astuce judicieuse de ses descriptions de la campagne, où il passait ses vacances. Ici, alors, était-ce très jeune peintre, prêt à pénétrer au-delà des apparences et dans l'âme même de la nature. Pour cela, il était de se consacrer, rassemblant les multiples aspects de la nature, peints de la vie, et surtout, en méditant sur ses souvenirs; il était aussi à faire revivre les premières impressions qui sommeillaient dans son subconscient.

Et les images entassés dans sur lui: gamins à Belleville; bords de la Marne, avec les ombres noires de la serrure de la rivière; plaines hostiles du nord de la France, et les tons de soie de la Bretagne. D'Anty observée intensément: il revit son enfance, ses moments d'émerveillement, de nostalgie, et il a interprété tous les en morceaux de tissu blanc pour nous inviter dans, son, notre monde. Thomas, préfet de La Rochelle. Mme la duchesse de Medina Seli, Madrid. La Heine Marie Josd d'Italie.

Marie, président ancien du Conseil, Paris. Mme Semiha Huber Hassanzade, Zurich. Durat, de Jouet de I'Aubois. Colonel et Madame Garbish Chrysler, New York. Prince Carol de Hohenzollern, Paris.

Le prince Karim Aga Khan. S'il est un peintre qui rend heureux les murs d'une maison, c'est bien Henry d'Anty dont l'oeuvre peut se résumer par un maitre mot. Et ce mot est fête! Qu'il traite de marchands des quatre saisons, de clowns, de nature mortes, de réjouissances champêtres, de scène de vie rurale, les couleurs de d'Anty avec ses rouges puissants et ses ocres vibrants font chanter les motifs de la toile. Ceux-ci sont groupés en masses fortement organisés, traités en larges empâtements et liés par des noirs subtils qui semblent enchâsser, à la fois la lumière et le mouvement, pris comme un instantané.

Henry d'Anty a toujours été peintre et sa vocation devait amener immanquablement ce parisien à Montmartre, ou il a occupé un des ateliers de Picasso. Il étudie à l'École Supérieure de Commerce de Paris.

En 1944, il s'installe à Montmartre dans l'ancien atelier de Picasso, ou il se consacre entièrement à la peinture. De 1960 à 1963, il. Illustre des poèmes de Garcia Lorca.

En 1966, il illustre « La part des dieux ». Il à été honoré de dizaines de fois. Le Grand prix international de Vichy (1957). Le Grand prix international de Cannes (1957).

Le Grand prix Cézanne (1959). De nombreux musées et collectionneurs possèdent de ses uvres, tant en Europe qu'en Amérique du Nord.

Plusieurs livres lui sont consacrés. Henry d'Anty, édité par Maubert et cie, Paris, 1962.

Vision sur d'Anty, 1984. D'Anty, publié par Morgan-Whitney, Phidadelphie, É-U. En 1988 le livre 50 as de peinture lui a été consacré.

Plus vidéo-cassettes et films 16mm. L'item "Henri d'Anty (1910-1998) huile sur toile Les pêcheurs au port 60 x 73 cm" est en vente depuis le jeudi 6 avril 2017. Il est dans la catégorie "Art, antiquités\Art du XXe, contemporain\Peintures". Le vendeur est "lmpphr" et est localisé à/en CHATILLON. Cet article peut être livré partout dans le monde.

  • Type: Huile
  • Période: XXème et contemporain
  • Caractéristiques: Signé


Henri d'Anty (1910-1998) huile sur toile Les pêcheurs au port 60 x 73 cm   Henri d'Anty (1910-1998) huile sur toile Les pêcheurs au port 60 x 73 cm